[FCMTL]> Epidémie Covid-19 | Décisions du Comex FFF

Publié il y a 3 mois par

ARRET DES COMPETITIONS : LA STRATEGIE DU COMEX DECRYPTEE

http://www.actufoot.com/44/la-strategie-du-comex-decryptee

 

1 – La volonté de jouer rattrapée par la Coronavirus

« Nous devons aujourd’hui nous résoudre à constater que, au regard des conditions nécessaires pour vaincre le Coronavirus, ce souhait devient irréalisable pour la quasi-totalité de nos compétitions »

Depuis la suspension des compétitions le 13 mars dernier, la FFF entretenait l’espoir d’une reprise. Elle l’a conservé durant exactement un mois, jusqu’à la dernière allocution présidentielle du lundi 13 avril. Quand Emmanuel Macron a officialisé le prolongement du confinement jusqu’au 11 mai et confirmé le caractère très progressif du déconfinement à venir, il en était définitivement terminé des espoirs de reprise.

2 – Plus le temps d’attendre

« Soucieux de ne pas faire peser plus longtemps d’incertitude sur les clubs concernés, le Comité Exécutif souhaite préciser dès aujourd’hui les conséquences sportives qu’il convient de tirer de cette décision. »

L’arrêt définitif des compétitions étant devenu inéluctable, il restait trois jours à la FFF, avant la tenue du comité exécutif et l’officialisation de la fin de saison 2019-2020, pour déterminer les modalités administratives accompagnant cette annonce. Après un mois d’une attente interminable, les clubs ne pouvaient pas attendre plus longtemps pour commencer à préparer l’avenir. Les dernières heures ont donc été intenses afin d’effectuer les derniers ajustements nécessaires à cette annonce simultanée.

3 – Une décision impliquant les clubs

« La FFF a organisé une large consultation des acteurs du football, de leurs organisations représentatives, des Ligues et des Districts »

En associant les acteurs du football amateur dans le processus décisionnel, la FFF visait un double objectif. Dans un premier temps, une consultation régulière de la Ligue du Football Amateurs (LFA), des Ligues, des Districts, ainsi que des clubs, permet de rendre une décision concertée, donc mieux acceptée. Dans un second temps, l’implication de ces derniers pourrait limiter l’impact des éventuels recours qui seront formulés par certains.

4 – Le N1 et la D1 féminines vers le professionnalisme

« Compte tenu de la possibilité de repousser plus facilement la date de fin de saison et donc de terminer dans de bonnes conditions… »

Ces deux championnats sont à part car ils comprennent des clubs aux statuts amateurs et professionnels, et sont en lien direct avec la LFP (pour la N1) et l’UEFA (pour la D1 Féminines). Ce caractère hybride a poussé l’instance à ne pas les intégrer dans sa décision, ce qui rapproche un peu plus le N1 et la D1 de la sphère professionnelle. Le souhait des clubs étant de tendre vers le statut pro général pour ces compétitions, il semble qu’un nouveau pas important ait été fait dans ce sens avec cette distinction.

5 – Pas de cadeau pour les championnats nationaux

« Pour les compétitions nationales … les montées et les descentes seront décidées selon les règlements habituels de chacune des compétitions concernées »

Comme attendu, la FFF a pris en compte les classements à date de la suspension du championnat, soit le 13 mars 2020, avec application d’un quotient pour neutraliser l’effet des éventuels matchs reportés. Et comme pressenti ces dernières heures, elle n’a pas souhaité s’écarter des règlements habituels concernant les accessions et relégations dans les championnats fédéraux (hormis N1 et D1 féminines). Là où certains espéraient qu’un geste soit fait, notamment au regard des dynamiques sportives, le Comité Exécutif a joué les cartes de la neutralité et de la fermeté. Une position qui devrait générer quelques recours.

6 – Un geste pour les niveaux ligues/ districts

« Limitation du nombre de descentes à une par poule, en cohérence avec la disposition réglementaire prévoyant l’impossibilité de repêchage du dernier quelles que soient les circonstances. »

Ce qu’espéraient certains clubs en difficulté au sein des championnats fédéraux, leurs homologues des ligues et districts l’ont obtenu avec la limitation à une seule relégation dans l’ensemble des compétitions régionales et départementales. En mettant en avant « l’adaptation au contexte » et la « reconnaissance des efforts des clubs », la FFF a clairement fait un pas vers les ligues et districts et cette disposition apparaît presque comme une concession.

7 – Les futurs championnats ligues/districts chamboulés

« Le dimensionnement des poules sera limité à 14 équipes au maximum »

A minima les championnats actuels compteront plus d’équipes la saison prochaine, mais les ligues et districts vont probablement être amenés à segmenter certaines de leurs compétitions et mettre en place de nouveaux formats. La Ligue de Bretagne a d’ores et déjà annoncé que les poules n’excéderaient par les 14 équipes, se permettant même d’insérer cette distinction au cœur du communiqué fédéral ! Le casse-tête ne fait que commencer.

8 – La promesse d’un soutien fort 

« Dans les prochains jours, un plan massif de soutien au football de base sera adopté, afin de soutenir le redémarrage des clubs pour la saison prochaine et de faciliter l’accueil de nos licenciés. »

Consciente des difficultés rencontrées par les clubs dans l’urgence actuelle, mais également de celles qui se profilent pour les prochains mois, la FFF promet une stratégie d’envergure pour les soutenir. Cette promesse vient s’ajouter à celle du fond de solidarité évoquée lors du précédent « COMEX », et dont les détails restent à définir. Le flou demeure donc à ce niveau, tout comme au sujet des modalités d’une reprise d’activité attendue par tous. Là aussi la FFF promet un accompagnement, mais elle reste suspendue aux décisions gouvernementales qui seront prises ces prochaines semaines.

toute l'association

Commentaires